AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Abby Undersee ~ஐ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Abby Undersee ~ஐ    Sam 28 Avr - 9:35

PRESENTATION






    IDENTITY

    Prénoms : Abbigail Holly Blaze, mais tout le monde l'appelle Abby.
    Nom : Undersee
    Age : La demoiselle a 17 ans depuis peu.
    Nationalité : Abby est américaine.

    Groupe Souhaité : Parcours Compositeur
    Rang Souhaité:
    I'm not a fox !

PHYSIQUE

Elle marche, là, dans les couloirs de l'académie. Vous apperçevez tout d'abord sa frêle silhouette, si mince et petite que vous avez l'impression qu'elle s'envolera au premier coup de vent. Une silhouette enfantine, sans formes marquées, avec une poitrine de taille normale, un ventre plat, des cuisses minces, rien n'indique que cette petite demoiselle a vraiment dix-sept ans. Cette silhouette mince marche d'un pas rapide, léger et souple, les bras chargé de matériel de dessin, avec un étui à violon dans son dos. Même d'ici, vous pouvez remarquer sa peau délicieusement blafarde, presque comme la neige, accentuant son air de petite chose fragile. Elle entre dans un salle de classe, vous la suivez, puis elle s'assoit à sa place. Vous remarquez alors qu'une fois assise, ses pieds touchent à peine le sol, vous faisant réaliser qu'elle est vraiment très petite. Rapidement, elle ouvre son bloc de feuilles blanche à une page vierge, et elle commence avec son crayon papier à dessiner le paysage qu'elle apperçoit par la fenêtre, faisant bouger rapidement sa petite main pâle semblable à celle d'une poupée.

Le professeur arrive, le cours commence, et vous prenez la place à côté de cette frêle jeune fille. Elle a l'air de s'ennuyer, puisqu'elle crayonne dans le coin de son cahier le portrait d'un élève assis non loin de là. Vous remarquer alors sur ses ongles courts un vernis transparent, parsemé de paillettes dorées. C'est le vernis qu'elle porte toujours, quoi qu'il arrive. Alors que vous regardez ses doigts qui pianotent sur son cahier, vous remarquez sous ses doigts des ampoules, causée par des heures et des heures à jouer de la contrebasse ou du violon. Vraiment ennuyée par ce cours, elle cesse le mouvement de ses doigts sur son cahier, en soupirant. Elle commence alors à jouer avec le collier qu'elle porte autour de son cou de neige, un joli collier d'or blanc, dont l'unique pendentif de saphir représente une clé de sol.

Puis cessant de vous intéresser à ses mains, votre regard se porte vers ses cheveux à la couleur anodine au Japon. Vous pouvez donc assurer que cette petite poupée est une étrangère. Vous regardez ces étranges fils de la couleur du feu, et vous remarquez quelques reflets dorés la où quelques rayons de soleil éclairent cette chevelure ; vous pensez immédiatement à des flammes dansantes. Ses cheveux ont l'air doux comme de la soie, fins, brillants, mais vous ne pouvez les toucher qu'avec les yeux. Ces fils d'or et de feu sont noués en deux macarons de part et d'autre de la tête de cette demoiselle, mais vous estimez que lâchés, ils doivent lui tomber au milieu du dos, pas plus. Sans être exceptionnellement longs, vous pensez tout de même que cette chevelure à de quoi nourrir la jalousie des autres demoiselles de l'Académie. Ces cheveux semblent dociles et faciles à coiffer, pourtant la frange effilée de cette rouquine à l'air indomptable, c'est certainement pour ça que cette dernière porte d'étrange lunettes en guise de serre-tête. Cela donne un certain style à sa personne, disons...

Puis elle lève la tête de son cahier pour regarder le professeur, vous pouvez alors contempler à loisir son doux visage. Celui-ci est aussi blanc que les mains ou le cou de cette jeune fille, mais vous remarquez que ses joues sont tout de même légèrement rosées, donnant un peu de couleur à son visage. Sa peau n'a quasiment aucune imperfection, juste quelques légères cicatrices par-ci par-là. Vous admirez ses lèvres fines à l'air si douces, son nez en trompette qui lui donne un air enfantin, ses longs cils, et surtout les tâches de rousseur qui parsèment ses joues. Elle a vraiment l'air d'une enfant... Vous vous perdez ensuite dans ses yeux, des yeux bleus comme la nuit, comme les saphirs, des yeux brillants et pleins d'émotion. Vous les admirez longtemps, admiratif devant cette couleur qui marque clairement son appartenance à un autre pays.

La cloche sonne, vous devez cesser de l'admirer. Elle range rapidement ses affaires et quitte la classe de son pas souple et léger. Avant qu'elle ne passe la porte, vous mettez enfin le doigt sur ce à quoi elle vous fait penser. Un renard. En posant des questions autour de vous à propos de l'identité de cette demoiselle, tous vous répondent la même chose. Abbigail Undersee, la renarde, la muette. Aucun son ne passe jamais les lèvres de poupée que vous aviez admiré en classe.
MENTAL

Tous les élèves vous décrirons Abbigail Undersee de la même manière, en un seul mot : gentille. Trop gentille. C'est à la fois un point faible et un point fort, puisqu'Abby est prête à aider quiconque est dans le besoin. Toujours volontaire, elle aime apporter son aide aux autres malgré ses difficultés à communiquer à cause de son aphasie. Quand quelqu'un essaye de se servir de cette gentillesse, la rouquine met souvent du temps à s'en rendre compte. Ou du moins, elle fait semblant. En effet, elle est incapable de penser que quelqu'un soit foncièrement mauvais, donc il lui arrive de fermer les yeux sur certains actes qu'elle juge comme moindres. Mais Abby n'est ni idiote, ni naïve, au contraire ; elle est très intelligente et a de l'intuition, ce n'est pas sujet à controverse. Son intelligence et sa gentillesse la pousse parfois à se faire passer pour une petite fille naïve et souriante, certainement pour être mieux acceptée par les autres. Car elle a toujours peur d'être considérée comme étrange.

Tous ses amis disent aussi qu'Abby est beaucoup trop sensible, quasiment empathique. Quand une personne est triste, elle ne peut s'empêcher d'être triste pour lui, et inversement avec une personne heureuse. La rouquine pleure facilement, chose qu'elle fait en général à l'abris des regards, dans sa chambre, pour ne pas paraitre encore plus étrange qu'elle ne l'est déjà. Abby est ainsi depuis son accident. Quand est est triste, elle sourit, quand elle est en colère, elle sourit aussi, d'un faux sourire, joyeux et gentil. Elle ment aux autres sur ce qu'elle ressent, et aussi à elle-même, de manière quasiment automatique. Elle ne vous dira jamais qu'elle va mal.

Pourtant, Abby se sent toujours mal. Quoique seule serait plus adapté. La rousse se sent toujours seule, oubliée, invisible. "Dans une classe, il y a toujours un fantôme, il est là mais personne ne le remarque. Le fantôme de la classe A, c'est moi.", c'est ainsi que se décrirait Abby. Invisible. Elle ne peut pas parler, donc elle ne se mêle pas aux autres. Elle se contente de répondre quand ont lui parle, en tapant rapidement une réponse sur son Blackberry avant de la montrer à son interlocuteur. La rouquine se sent inexistante, elle est persuadée que personne ne la voit, et personne ne sait qui elle est. Et pourtant. En effet, Abby est connue de la grande majorité des élèves, comme "la fille muette" ou "la renarde", la fille muette qui a réussi à entrer dans l'Académie la plus réputée du Japon. La plupart des élèves sont partagés entre l'admiration et la peur de cette fille différente, donc personne ne lui parle. Les êtres humains ont peur de la différence, et ceux-là ne font pas exception à la rêgle.

Abbigail n'a pas confiance en elle, ce qui est une des causes principales - hormis son aphasie - de son isolement. Elle a toujours peur de la réaction qu'auront les autres face à elle, de ce que les autres pensent d'elle. Additionné à ça, Abby a beaucoup de mal à exprimer ses sentiments, elle ne sait jamais comment expliquer ce qu'elle pense aux autres, et encore moins ses sentiments. Elle a toujours peur de blesser les autres, donc elle ne dit rien, elle préfère se taire plutôt que de parler d'une chose abstraite et incertaine comme ses émotions. La rousse est parfaitement incapable d'exprimer ce qu'elle peut ressentir, c'est certainement pour ça qu'elle se cache toujours derrière un sourire et une fausse joie.

Pour finir, le cercle très restreint de ses proches vous diront que la rouquine est un rayon de soleil. Toujours souriante et de bonne humeur - pour de vrai - avec les gens qu'elle aime, elle fait toujours de son mieux pour que son entourage soit heureux, quitte à négliger son propre bien-être. Compréhensive, Abby se montre douée pour réconforter les autres, quelle que soit la situation. Un sourire, et quelques mots bien trouvés de la part de cette petite demoiselle, et voilà les problèmes presque effacés. Peut-être bien qu'en rendant les autres heureux, elle oublie qu'elle ne l'est pas...


HISTOIRE

A cinq ans, on ne connait rien à la vraie vie. Jouer, dormir, manger et accessoirement aller à l'école, rien de plus important que de trouver un moyen d'éviter la sieste ne trotte dans notre tête. Epoque joyeuse, insouciante, innocente, pleine de rire et de cris de joie.

Mais intéressons nous à deux enfants en particulier. Deux adorables gamins, une rouquine et petit brun, Abbigail Undersee et Isaac Lewis. Ils sont tous les deux, là, dans le parc, à courir, sautiller, rire et crier, sans se préoccuper de la vie de la vie qui s'étalait devant eux ni des problèmes d'adultes auxquels ils seront un jour confrontés. "Comment habiller ma poupée demain ?", "A quoi jouer dans le bac à sable ?", et plein d'autres questions comme ça : voilà les seules préoccupations des deux enfants. Toujours ensemble, jamais fatigué, pleins d'énergie, rien ne pouvait les arrêter ; pas même leurs parents qui les surveillaient depuis un banc à l'ombre, ni une blessure ensanglantée au genou, et encore moins la tombée du jour. Isaac était tout, le voisin, le camarade de classe, le meilleur ami, l'amoureux...

- On sera toujours ensemble, Abby, c'est promis.

"Croix de bois, croix de fer...", promesse d'enfant, promesse futile, promesse que le Destin s'empressera de rompre. Pourtant, Abby n'a que cinq ans, et elle y croit.

Le Destin. Cette chose irrémédiable qui brisa le rêve de ces deux enfants, leur promesse impossible. Le Destin qui voulu casser ce beau rêve, pour balancer définitivement ces deux enfants dans la réalité de la vie.

La rouquine a pleuré, beaucoup, lontemps. Le garçon aussi, puis il se fit trainer d'une main ferme par son père dans une grande voiture noire, chargée de valises et de sacs. Le camion plein de meubles est déjà partit depuis quelques minutes vers la nouvelle maison d'Isaac. Un déménagement. Un simple déménagement a brisé un rêve, leur rêve ; il a mis fin définitivement à cette promesse à laquelle Abby se raccrochait tellement fort. Alors que la voiture démarrait, le gamin sortit sa tête de la voiture pour hurler quelque chose, une promesse, une dernière promesse. Sêchant ses larmes de sa main qui ne serrait passa poupée, la gamine cria une réponse.

- Je t'attendrai !

Et la voiture s'éloigna encore et encore, pour disparaitre au coin de la rue, dans les sanglots de la rouquine.

Huit ans ont passé, et Abby n'a jamais oublié la promesse de son ami. Il n'est jamais revenu, mais elle espère encore le revoir un jour, il lui a promis qu'il reviendrait. Elle y croit toujours, et elle se sent affreusement seule, affreusement vide. La rouquine survoltée et innocente s'est transformée en une jeune fille discrète et agréable. Mais entre les amies, les camarades de classe et les garçons, elle se sent seule... horriblement. Alors elle cherche comment combler ce vide immense qu'elle sent en elle. Sans y parvenir. Alors elle le déteste pour lui avoir promis qu'il reviendrait. A l'école, elle est banale, elle a quelques amies, elle sort parfois avec un garçon, on la surnomme Foxface en raison de ses cheveux roux, mais rien qui ne lui permette d'oublier la promesse du brun.

Puis est survenu l'accident qui lui fera oublier Isaac. Jour pluvieux de novembre, une voiture sur la route, un retard à l'école. Monsieur Undersee conduisait vite, sa fille à côté qui lui disait de se dépêcher, et tout deux virent trop tard cette voiture qui frenait. Il pleut, le sol glisse, la voiture des Undersee entre en collision avec celle de devant. Abby perd connaissance avant l'arrivée des secours. Elle fut transportée en urgence à l'hôpital, des débris avaient atteint son cerveau, et l'opération dura plusieurs heures. Dans sa chambre, à sa sortie du bloc opératoire, sa mère en larme. Apparament, son père n'a pas survécu à l'accident, et il est mort sur la table d'opération. Sortant peu à peu des méandres de son anesthésie, Abby essaye de répondre à sa mère qui lui dit qu'elle a eu tellement peur pour elle. Sauf qu'aucun son ne passe ses lèvres. Ses pensées sont maintenant bien claires dans sa tête, mais elle est incapable de les exprimer. Le médecin tente alors de calmer madame Undersee en pleine crise de larme.

- Le lobe frontal gauche de l'hémisphère gauche de son cerveau était trop endomagé par les débris du tableau de bord, nous n'avons rien pu faire.

Aphasie de Broca, les lésions étaient bien trop grave pour pouvoir arranger quoi que ce soit. Incurable, la renarde ne parlera plus jamais. Effondrée, c'est la seule manière de décrire Abby après cette nouvelle, couplée à celle du décès de son père. Elle ne parlera plus jamais. Oublié, le brun et sa promesse. Elle n'émettra plus jamais le moindre son.

Un an après la nouvelle de son aphasie, Foxface commence à revivre. Elle a trouvé un nouveau moyen d'expression, à travers l'art. Et plus précisément la musique. Elle a appris beaucoup de choses, en un an cloitré dans sa chambre. D'abord à dessiner, les gens, les paysages, les animaux ; mais aussi à jouer du violon. Puis finalement, avec le temps, elle a commencé à se sentir mieux, puis à sortir, pour finalement retourner en cours. Abby a insisté pour prendre des cours de solfège, et de piano ; et elle s'est révelée très douée. Connaissant le violon, elle s'est acheté une contrebasse et a commencé à pratiquer, s'exprimant ainsi grace à la musique. Passant de longues heures à faire courir son archet sur les cordes de ses instrument, à jouer toute sorte de composition connue, Abby a peu à peu commencé à créer ses propres mélodies, retraçant comme elle l'a ressentit le vide des dernières années, la promesse d'Isaac ou son mutisme.

Un nouveau rêve. Et elle ne comptait pas laisser le destin le briser, cette fois-ci. Elle aime tellement écrire toutes ces mélodies, alors pourquoi ne pas les partager, en changeant son loisir en un métier ? Compositrice. Elle sera compositrice. Foxface comptait s'inscrire dans une Académie spécialisée dans la musique, quand le nom de l'Académie Saotome arriva jusqu'à ses oreilles. C'est ce qu'elle recherche, c'est exactement ça. Reste le problème de la localisation. L'Académie se trouve au Japon. Or, Abby est américaine, et elle n'a jamais parlé ne serait-ce qu'un seul mot japonais. Pourtant, il fallait qu'elle trouve une solution, puisque c'est à Saotome qu'elle veut aller. Et pas ailleurs.

La discussion fut longue, et chaque membre de la famille eu son mot à dire. Madame Undersee s'opposa fermement à cette idée de partir au Japon, et après de longues explications écrites par Abby, elle céda. Restait toujours le problème de la langue. C'est Thomas, le grand frère, qui proposa l'idée qui fut adoptée. La demoiselle a quatorze ans. A la prochaine rentrée, elle ira dans un pensionnat au Japon, un pensionnat normal avec des cours normaux. Elle passera deux ans là-bas, puis elle devrait normalement comprendre et écrire suffisament bien le japonais pour se faire comprendre. Donc, à dix-sept ans, elle rentrera dans l'Académie de ses rêves.

Les manoeuvres pour pouvoir aller étudier dans un pays étranger furent longues et laborieuses, mais madame Undersee réussi à obtenir les papiers nécessaires pour permettre à sa fille de quitter le territoire, ce que cette dernière fit quelques semaines avant la rentrée japonaise. A l'aéroport, madame Undersee pleura, beaucoup, et Thomas lui-même eu une boule au ventre en voyant sa soeur enregistrer ses valises en souriant. La rouquine promit à sa famille qu'elle reviendra, et elle les quitta après une étreinte pour l'embarquement.

Ses deux années scolaires furent laborieuses, surtout le premier semestre de la première année où elle ne comprenait strictement rien, mais elle réussi à s'en sortir avec d'abord des résultats pitoyables, puis très bon lors de sa deuxième année, où elle maitrisait quasi-courament le japonais.

L'examen qui changera tout. Abby maitrise maintenant le japonais, elle l'écrit et le comprend, et si elle pouvait, saurait le parler. Son stylo grattait fébrilement la copie d'examen, écrivant les réponses en caractères parfaitement correcte. Oui, elle était au même niveau que toutes les personnes nées au Japon, à quelques mots près. A la fin du temps impartit, elle rendit sa copie, fière d'elle. Abby n'avait eu aucun problème de langue, et avait su répondre à toutes les questions. Elle espérait juste que les réponses étaient les bonnes, et qu'elle pourrait entrer dans cette Académie qui la faisait tant rêver depuis deux ans.

Après une attente qui lui parut durer une éternité, la renarde reçu ses résultats aux examens. Avec 81% des réponses juste, elle était acceptée, et ferait sa rentrée en classe A. Elle touche désormais son rêve du bout des doigts !

PARCOURS ARTISTIQUE & SAOTOME

Instruments joués : Abby joue du violon, de la contrebasse et du piano ; et depuis peu, elle apprend la harpe.
Pratique du chant : Foxface ne peut pas chanter, évidemment.
Prestations scéniques : Abby ne s'est jamais produite sur scène, et la raison me parait évidente, non ?

Et à Saotome ? : Disons que la rouquine a de nouveau un but, la volonté d'entrer dans cette Académie l'a sortie de son isolement, et elle fait désormais de son mieux pour que ses efforts pour réussir à entrer à Saotome n'aient pas été vains.
Son avis sur les changements de Tsukimiya Ringo : Les cours plus difficiles à suivre, des événements des plus étranges, Abby s'adapte comme elle peut. Cela ne lui pose pas vraiment de problème, elle continue à suivre son rêve, peu importe les modifications étranges du nouveau directeur. Quant à son abolition de l'interdiction des relations amoureuse, Abby n'y prête aucune attention. Après tout, qui s'intéresse à elle ?



DERRIÈRE L’ÉCRAN
Prénom : Ruby sera très bien :3
Age : 13 ans.
Localisation : Zone C.

Niveau RP : Pas mauvais, je pense.
Disponibilité : 7/7, normalement.

D'où tu viens ? Du néant D8
Tu penses quoi du forum ? J'aime bien, le design est tout mimi et le contexte est original, toussa toussa :3

Autre chose à dire ? J'crois pas !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 18
Localisation : Son campement devant le forum.
avatar
Shinta Odair
MessageSujet: Re: Abby Undersee ~ஐ    Sam 28 Avr - 17:26

Hello Ruby !

Comme toujours, j'adore tes personnages qui paraissent si réels et en voyant Abby, je l'ai trouvé trop mignonne .w. (Puis Hunger Games cey le bien **)

Malgré quelques petites fautes d'inattention sans grande importance, tout est parfait ! Aussi je valide ta fiche 8D

Bonne continuation, des bisous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utanoprincesama.forumgratuit.org
Invité
MessageSujet: Re: Abby Undersee ~ஐ    Sam 28 Avr - 17:32

    FOX-FACE !! FIN-NICK !!

    Merci beaucoup, et pour les fautes, bah mon Word m'a lâché... J'ai relu pourtant, m'enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 18
Localisation : Son campement devant le forum.
avatar
Shinta Odair
MessageSujet: Re: Abby Undersee ~ஐ    Sam 28 Avr - 17:37

FOX-FACE ! FI-NNICK !

De rien ! Sinon, sur Firefox (aa; ok je sors), il y a un vérificateur orthographique intégré C:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utanoprincesama.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Abby Undersee ~ஐ    

Revenir en haut Aller en bas
 

Abby Undersee ~ஐ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfoirés 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uta no Prince-Sama RPG :: Come on show 'em what you're worth ♫ :: Présentations :: Validées-